• Il y a des lunes...

    Oh, mon Amour... !

    Je te laisserais y goûter la douceur...

    La douceur qui palpite en moi ; mon cœur

    Qui est à toi, il t'appartient, ne serait-ce que son velours...

     

    La nuit nous réunit par nos rêves,

    Nos rêves éblouis, sans trêves...

    La certitude des sentiments enfouis

    Me fait vivre avec allégresse, toi ma joie...

     

    Toi, l'homme qui a épousé mon regard,

    Caressé la courbe de mes soupirs,

    Effleuré d'un chuchotement mes espoirs,

    Et dessiné de tes doigts délicats de doux désirs...

     

    Une nuit,

    Rien qu'une nuit,

    Je voudrais que nos corps s'émerveillent

    Comme il y a des lunes qui veillent...

     

    L'amour qui me fait écrire

    Où ma plume esquisse ces mots passionnés ;

    L'amour et sa musique liée

    Par ma folie... Le dessin de mon sourire...

     

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :