• Moi, éveillée par ce sentiment étrange,

    Je rêvais de cet homme si tendre et affectueux,

    Et si gentil...

    Que je me blottis dans ses bras pour me réchauffer du froid.

    Éternels regards,

    Un amour si infini,

    Que j'ai l'impression d'être au paradis.

    Dis-moi que tu m'aimes

    Et je te dirais : I love you, Baby, I love you...

    Ma tête contre son épaule,

    Je suis si bien avec lui

    Que je ne voudrais m'en aller au-delà,

    Je l'aime si fort... infiniment insaisissable.

    Cet amour est si proche...

    L'un contre l'autre,

    Lui, si doux, tellement beautiful.

    Ce rêve n'est qu'une histoire inimaginable à réaliser.

    Déçue, je m'envole au loin pour finir ce rêve d'amour...

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Lui, je le vis devant moi,

    Rêvant à une histoire magique irréalisable.

    Moi, émerveillée par sa beauté intérieure,

    Je m'approchais de cet homme mystérieux

    Il me paraissait de bon coeur

    Avec son allure banale, comme les autres

    Je me demandais ce qu'il avait de particulier.

    Seul, au milieu de tous ces gens

    Il me paraissait désespérément triste,

    Habillé dans un manteau en lambeaux

    Et dans un pantalon en plusieurs déchirures,

    Malheureux dans ce monde actuel

    Il ne sait où aller, où habiter ;

    Je le vis passer devant moi,

    Il me semblait lire dans son regard plein de tristesse.

    Il pourrait donner à de pauvres enfants

    De la tendresse qu'il a en lui ; et de l'amour...

    Je vois en lui une grande harmonie de vivre

    Et le sens de l'amitié.

    En sortant de ce malheureux petit monde

    Il pourrait vivre en paix autour de ces enfants...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Le parfum des roses m’enivre les narines

    Que je n'ose la toucher...

    Son odeur me blanchit

     Mon bonheur

    Que je n'ai fini

    De la cueillir ;

    Alors les pétales

    S'ouvrent et se fanent

    Jusqu'au jour

    Où la fleur du matin

    Se rendra belle, infiniment, pour toujours...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Face à face dans la lumière du jour,

    Regardons-nous dans ce ciel étoilé

    Face au soleil,

    Brillant comme l'étoile du petit berger.

    Dis-moi ce que tu vois dans ce spectacle infini,

    Éclairée par la foudre du coeur,

    Donne-moi l'amour que je n'ai pas eu.

    Au temps des violons,

    Romantisme du soleil couchant.

    L'homme que j'ai vu me paraissait

    Grand, élancé avec son jogging assorti à ses yeux.

    Sa bouche en forme de coeur me fendit en moi.

    Lorsque je le vis,

    Je m'approchais de lui.

    L'amour que j'ai dans mon coeur me transperça.

    La fin de cette mystérieuse histoire

    Me blottit dans ses bras, me réfugiant en lui...

    La confiance que j'ai ne me fait pas peur

    Alors, je m'éloigne en rêvant cette histoire magique.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • La rosée du matin

    M'éveille en douceur, tendresse...

    Tu m'as trouvé

    Dans une fleur émerveillée

    Par le soleil

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Toi, la chaude lumière qui envahit mon corps,

    Donne-moi l'amour qui est en toi ;

    Illumine ma vie.

    La rosée du matin

    Se réveille en brûlant ma peau dorée ;

    Toi qui m'a offert le goût de la vie,

    L'eau de la mer,

    Amer et salée ;

    Dis-moi,

    Pourquoi la vie n'est pas toujours rose tous les jours

    Lorsqu'on en a besoin.

    Cela est si beau, merveilleux

    Qu'on a l'impression de rêver les jours tristes et ennuyeux...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • La couleur de tes yeux est de l'amour.

    Quand tu me regardes attentivement

    Je ne sais que penser ;

    La lumière dans tes yeux

    Ressemble à la chaleur de l'été.

    Contre ton corps,

    Là, la chaleur peut s'envahir quand elle veut,

    Où elle veut.

    Je voudrais être une petite bête

    Pour te suivre là où tu vas.

    Regarde-moi, toi,

    Ces sentiments étrangers parcourent le long de mon corps.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Ce coucher du soleil me semble si lointain...

    Sa couleur me fait penser à l'exotisme,

    C'est si sensuel...

    La lune se couche au même moment que le soleil,

    Cela me semble bizarre

    La mer en est son reflet

    Qui fait scintiller toutes les étoiles de la nuit.

    Ce coucher du soleil commence à se lasser.

    La lune de la nuit brille de milles éclats

    Lorsque les étoiles apparaissent...

    Le ciel devient sombre,

    Les oiseaux s'envolent dans les nuages

    Qu'on ne les voit plus.

    Tout le monde admire, le soir, ce coucher du soleil

    Qui resplendit de bonheur et de joie.

    Cela me semble si intense,

    Sa couleur me fait penser à l'été si chaud et troublant...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • La couleur de tes yeux est de l'amour.

    Quand tu me regardes attentivement

    Je ne sais que penser...

     

    La lumière dans tes yeux

    Ressemble à la chaleur de l'été.

    Contre ton corps

    Là, la chaleur peut s'envahir

    Quand elle veut,

    Où elle veut.

    Je voudrais être une petite bête

    Pour te suivre là où tu vas.

    Regarde-moi, toi,

    Ces sentiments étrangers 

    Parcourent le long de mon corps.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Jamais je n'oublierais ce que tu m'as fait.

    Toi, tu m'es apparu, comme ça, un jour

    Et puis, je ne pouvais détacher mes yeux des tiens,

    C'est comme ça que j'ai eu le coup de foudre.

    Tu ne pourras jamais me comprendre;

    Si un jour tu me dis que tu m'aimes

    Je ne pourrais te croire ;

    Ce serait un rêve exaucé par hasard, comme ça,

    Sans comprendre ce qu'il se passe...

    Partager via Gmail

    votre commentaire